Suivez le blog Wordpress d'Arom'Team


Un principe de précaution très sélectif

On ne cesse de légiférer par principe de précaution. On alerte, on réprime, on interdit sous prétexte de préserver les enfants des potentiels dangers de leur environnement.
Il est des produits qui font parler d’eux régulièrement dans les médias. Ils sont dangereux, potentiellement nocifs et doivent donc bénéficier d’une notice intégrale alertant de leur haute toxicité ou de leur potentielle dangerosité
Vous voyez de quoi je parle ? Oui, oui, des tubes à pile qui actionnent une résistance et qui rendent fous les Enarques et les journalistes !!

Pourtant, si ce sacro-saint principe de précaution est appliqué à outrance à ce dispositif en particulier, a-t-on le droit de s’intéresser à l’environnement réel des enfants et demander une législation adéquate pour prévenir tout risque ? Après tout, nous sommes bien en droit quand nous nous apercevons que ce principe de précaution est bel et bien sélectif.

Ainsi donc, qu’en est-il des cordons électriques que l’enfant s’amuse à mordiller ou enroule autour de lui ? Ce même cordon à sa portée qu’il tire par amusement, faisant ainsi tomber un fer à repasser ou une lampe. Ce cordon est-il livré avec une notice mettant en garde contre les enfants curieux susceptibles d’être à l’origine d’un accident grave ?

Vous qui venez de meubler votre salon, avez-vous reçu une notice explicative des dangers potentiels des coins de table ou d’armoires contre lesquels l’enfant peut se heurter, se blessant sévèrement ? Ou encore de ces chaises sur lesquelles il pourrait bien s’aventurer à tenter l’escalade à ses risques et périls ? Toujours pas de notice ?

En cette période de fin d’année durant laquelle nous nous employons à faire plaisir à nos enfants, avez-vous songé que certains jouets anodins deviennent de vrais dangers pour les plus jeunes qui portent tout ce qu’ils trouvent à la bouche ? Recevrez-vous une mise en garde détaillée pour le nounours en peluche que vous pensiez indestructible mais qui vous laissera pantois lorsque vous parviendrez à déloger un œil en plastique ! Alerte, alerte !

Et où sont donc les avertissements sur toutes les prises électriques posées à 20cm du sol de chacune des pièces de nos habitations, à portée de tous les petits hommes pressés de tester le calibre des trous en y insérant leurs doigts ? Avez-vous reçu une notice détaillée au moment de leur pose ou en prenant possession de votre logement ?

Recevrez-vous un manuel d’utilisation bardé d’avertissements de sécurité en achetant une casserole, une poêle ? A moins que vous ne songiez par vous-même à tourner le manche vers l’intérieur de la gazinière, aurez-vous conscience du danger potentiel pour un enfant ?

Bien entendu, vous trouverez des conseils d’utilisation sur vos produits d’entretien mais aurez-vous la présence d’esprit de les ranger sous clé pour qu’ils ne soient pas accessibles aux enfants ? Vous faudra-t-il une notice détaillée pour admettre que le chlore est toxique et que les détergents sont en fait très nocifs ? Qui plus est, leurs bouchons ne sont pas aux normes sécuritaires et il est très aisé de les ouvrir pour goûter leur mystérieux contenu.

Et que dire de tous ces médicaments qui ne comportent qu’une petite mention « tenir hors de portée des enfants » ? Votre pharmacien vous remet-il systématiquement un dépliant mettant en garde de tous les risques inhérents à toutes ces substances chimiques ?

Et puis, si vous fumez, votre buraliste vous remet-il une notice explicative en même temps que votre paquet ? Non ? Etrange car bien qu’il soit scellé lors de son achat, il n’est pas impossible de l’oublier ouvert au bord d’une table. Qu’adviendra-t-il si un enfant venait à ingurgiter du tabac ? Ou pire encore si vous avez l’habitude de poser une cigarette allumée sur un cendrier à portée de ses petits bras.
Et puis, ce briquet, ces allumettes, compagnons indissociables des cigarettes, vous a-t-on expliqué comment les utiliser en toute sécurité, sans risquer l’accident ou l’incendie ?

Vous voyez-vous remettre des consignes de sécurité lorsque vous achetez votre apéritif préféré ? Les accidents sont si vite arrivés lorsque les enfants tentent de découvrir une nouvelle boisson contenue dans une bouteille aussi facile à ouvrir qu’une bouteille d’eau.

Et puis ces plantes qui ornent votre intérieur. Vous a-t-on averti de leur toxicité ? Avez-vous reçu une notice détaillée lorsque vous avez acheté ce philodendron, cette clématite ?
Et ce gui sous lequel vous rêvez de vous embrasser pour la nouvelle année, vous a-t-on expliqué qu’il pouvait aussi empoisonner ?

Je pourrais encore prolonger cette liste en alertant sur les pièces de monnaie, les bijoux, les boutons, les cordons des stores et des rideaux, les bains, les jeux d’eau, les piscines, les escaliers, les fenêtres et balcons, les aires de jeux, les bicyclettes, les voitures, les routes… tant de notices détaillées spécifiant tous les dangers potentiels qui ne sont pas délivrées à ce peuple écervelé.

Peut-on parvenir à la conclusion qu’un produit qui doit obligatoirement être proposé avec de nombreux avertissements devient tellement exceptionnel qu’il paraît douteux de lui asséner tant de précautions ? Ou peut-on en déduire que le principe de précaution soit désormais assimilé à un principe d’éducation ?
A moins qu’il faille nous considérer imbéciles potentiels et qu’un dispositif particulier échappant à la main mise de certains doive en fait être affublé de multiples consignes de sécurité juste pour effrayer, entâcher sa notoriété publique et l’aider à lentement disparaître de façon à ce que des produits potentiellement dangereux délivrés sans aucune notice ni dispositif de sécurité, ne perdent pas un monopole juteux.
A vous de trancher…



Cliquez ici pour suivre notre blog Wordpress








r