En cette période troublée, il nous était impossible de rester sans réaction.

Et à défaut de pouvoir prendre part à la chaîne humanitaire qui entoure le personnel soignant durant cette épidémie de Covid-19, il nous est venue l'idée de partager le plus possible les résultats de nos recherches personnelles pour essayer de contrer cette nouvelle maladie.

Ne vous y trompez pas, sans prétention, nous ne proposons ici aucun remède miracle mais diverses astuces fiables et documentées pour tenter de booster le système immunitaire dans l'éventualité d'une infection coronavirus.

En espérant que ces méthodes de prévention soient partagées au plus grand nombre pour tenter d'éviter le fléau de cette pathologie.

I- Comment stimuler son système immunitaire ?

Le système immunitaire créé les défenses de l'organisme face aux attaques de bactéries et virus.

Mais parfois, un germe plus virulent qu'un autre parvient à le destabiliser et la maladie se déclare.

La règle majeure d'une immunité solide est d'abord le respect d'une stricte hygiène de vie.

Envisager alors l'arrêt du tabac, l'exercice régulier, le maintien d'un poids de forme, une consommation d'alcool modérée, un sommeil récupérateur, un régime alimentaire sain, une hygiène corporelle soigneuse et un lâcher prise pour ne pas succomber au stress est déjà un excellent point de départ pour renforcer son système immunitaire.

Mais y a-t'il moyen d'aller plus loin encore face à l'épidémie que nous traversons ?

II - Renforcer son immunité face au Covid19

A l'heure actuelle, de nombreux chercheurs et médecins donnent leur vie pour essayer d'endiguer l'épidemie en cours et trouver un remède radical.

Mais ce chemin-là sera long car nous sommes face à un virus inconnu.

Certains médecins font de l'anticipation pour éviter un afflux trop important de patients nécessitant des soins hospitaliers.

Cette anticipation passe par de nombreux conseils prodigués au plus grand nombre pour tenter d'éviter toute hospitalisation.

C'est aussi le but de cet article, tenter ensemble de trouver une sorte de "protocole" pour que notre organisme soit prêt à affronter ce virus avec vigueur si jamais il devait le croiser.

III- Les suppléments intéressants pour la fonction immunitaire


Surveiller son taux de vitamine D est essentiel.


On croit bien souvent que la vitamine D est seulement capitale pour les os et les muscles mais une étude publiée en 2017 a démontré que la vitamine D joue un rôle crucial dans la prévention des maladies respiratoires.

« Notre analyse a également conclu que la vitamine D aide l'organisme à lutter contre les infections respiratoires, cause majeure de millions de décès dans le monde chaque année. », déclare Carlos Camargo du Department of Emergency Medicine du Massachusetts General Hospital.

Son étude démontre qu'une prise journalière ou hebdomadaire de vitamine D sur des individus déficients divise le risque d'infection respiratoire par deux et que tous les participants de cette étude en ont tiré un effet bénéfique.

Elle démontre que la vitamine D peut réduire la violence de la réponse immunitaire, qu'elle joue un rôle majeur dans la régénération de la barrière épithéliale et la stimulation des cellules immunitaires.

L'hiver est propice aux carences en vitamine D du fait d'un ensoleillement amoindri.


Envisager donc une supplémentation peut être intéressant en cette période.

Une prise de façon journalière ou hebdomadaire est le plus efficace. Les doses mensuels sont à proscrire.

Privilégiez la vitamine D naturelle, plus assimilable par l'organisme que sa version synthétique.

Pour les dosages possibles, reportez-vous à ce descriptif complet de la vitamine D





Connue de tous pour son impact sur le système immunitaire, il est de bon ton de recommander la vitamine C.

Il est aisé de consommer des aliments riches en vitamine C comme les poivrons, le brocoli, le kiwi, la papaye, la mangue, l'orange...

Si vous souhaitez vous supplémenter, préférer l'acérola pour bénéficier d'une vitamine C naturelle

A noter que la Chine a utilisé la vitamine C en traitement direct de cette nouvelle pneumonie, comme le détaille cet article de Mediapart





Le zinc est un oligo-élément antioxydant qui renforce les défenses immunitaires et est indispensable au goût et à l'odorat.

On le trouve dans les fruits de mer, les viandes, les abats, les fromages, les fruits à coque, les céréales, les légumes secs et les œufs.

Son rôle majeur est de stimuler les globules blancs dans la lutte contre l'infection.

Vous trouverez le dossier complet sur le zinc de Passeport Santé pour adapter le dosage adéquat.





La quercétine est un des flavonoïdes les plus actifs qui protège l'organisme des radicaux libres et des dommages oxydatifs.

Substance naturelle issue des pigments des fruits et légumes, elle est connue pour ralentir voire même empêcher certaines affections comme les inflammations, les maladies cardio-vasculaires, l'hypertension, l'asthme, la cataracte...

On la trouve dans des aliments comme les oignons rouges, les carottes, les épinards, le brocoli, les câpres, le curcuma, les baies, le raisin rouge, les pommes ou encore le chocolat.

Ionophore de zinc (tout comme la chloroquine), la quercétine permet d'ouvrir un certain récepteur d'une cellule infectée pour laisser passer le zinc qui, dans notre organisme, est salutaire pour lutter contre les virus et bactéries.

Envisager un supplément de quercétine peut donc être très positif.

A noter que la quercétine est en cours d'essai dans la prévention et le traitement du Covid19 en Chine par les chercheurs de l'Institut de Recherches de Montreal après avoir démontré son efficacité dans le traitement des maladies Ebola et Zika.





L'échinacée est une plante vivace de la famille des Astéracées intéressante dans sa fonction protectrice immunitaire.

Elle présente des vertus antivirale, antibactérienne, antifongique et anti-inflammatoire et est déjà bien connue pour son action sur les infections ORL, les rhume, bronchite et grippe.

Les recherches scientifiques sur cette plante sont encore tatonnantes mais certaines études montrent sa capacité de prévention des infections respiratoires et une réduction des symptômes lorsqu'une affection est déclarée.

L'université de Nottingham note que :

« Les composants actifs de l'Echinacée renforcent ou stimulent la réponse immunitaire en interagissant avec diverses cellules. Cette réponse immunitaire peut être soit innée (non spécifique), médiation par les macrophages, les leucocytes polymorphonucléaires (neutrophiles), ou adaptative (spécifique), médiation par les lymphocytes. »

Vous pouvez compulser ce dossier complet sur l'echinacée




L'huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora) est un puissant antiviral du fait de l'un de ses composants, le 1,8-cinéole. Elle a également une action anti-inflammatoire et antibactérienne, très intéressantes pour les risques de surinfection.


Utilisée pour combattre rhume, sinusite, maux de gorge, bronchite, grippe, elle est également immuno-stimulante.

Cette huile essentielle est également utile pour se fabriquer soi-même un gel désinfectant en l'associant à l'alcool et l'aloe vera.


Recette maison d'un gel antibactérien:

30ml d'aloe vera

15ml d'alcool

20 gouttes d'he de Ravintsara

20 gouttes d'he de Tea Tree (arbre à thé)


Vous trouverez là aussi un dossier complet sur l'huile essentielle de ravintsara





IV- La gestion de la fièvre

Notre société moderne est habituée à traiter la fièvre dès qu'elle apparaît à grand coup de paracétamol pour la faire taire.

Mais la fièvre est également une réponse immunitaire à une agression virale et empêcher son évolution peut compromettre une lutte efficace contre l'agresseur.

Il est donc préconisé de ne pas la traiter trop vite, du moins tant qu'elle est gérable.

V- Le rôle de la chaleur

Pour améliorer encore la réponse immunitaire à une agression virale, il est également recommandé de prendre un bain chaud d'une vingtaine de minutes (surtout lorsqu'on est fiévreux) et conclure sur une minute ou deux minutes d'eau froide ou légèrement tiède.

Si vous êtes souffrant, procédez à plusieurs bains de ce type par jour puis couvrez-vous très chaudement et allongez-vous pour dormir (et transpirer!) juste après.

Cette méthode quelque peu archaïque en regard à notre médecine moderne était pratiquée dans les sanatoriums au début du XXième siècle et fut très utilisée lors de l'épidémie de grippe espagnole en 1918.


Le repos est la clé d'un système immunitaire réactif, tout comme le sommeil.

VI- L'importance du sommeil

Le surmenage et le stress sont les ennemis du système immunitaire.

Aussi, en cette période perturbée, prendre soin de son sommeil est capital.

Prenez soin de vous.

VII- Et les vapoteurs dans tout ca ?

Nous ne savons pas à l'heure actuelle le rôle exact du propylène glycol contenu dans les liquides de cigarette électronique.

Nous savons tout au plus que le PG est une substance antibactérienne, antifongique et antivirale qui fut longtemps utilisée en vaporisation dans les services pneumologiques des hôpitaux.

A noter que le Dr Farsalinos, cardiologue bien connu pour ses études sur l'ecigarette appelle en ce moment à l'utilisation du propylene glycol en milieu hospitalier pour évaluer son efficacité antivirale.

De son côté le professeur Dautzenberg, Président de Paris sans Tabac, ancien pneumologue Sorbonne Université et APHP Pitié Salpêtrière, s'interroge sur le rôle de prévention de la nicotine contre le Covid-19 comme en atteste son fil Twitter


Covid19 et nicotine

A noter que les chercheurs chinois se sont également interrogés sur ce point, comme en témoigne cette étude sur les fumeurs.

     Le confinement est une rude épreuve pour bon nombre d'entre nous. Nous en souffrons également et à tous les niveaux du fait de l'arrêt temporaire de notre activité.


A titre exceptionnel, cet article comporte des liens sponsorisés par Amazon. Ainsi donc, si vous commandez des produits recommandés, une commission sera reversée à Arom-Team en soutien.

Prenez soin de vous et de votre famille


Ce blog est sous copyright ©2020 par Arom-Team. Tous droits réservés.